Osiris – Cultes et sanctuaires

Ce carnet est destiné à accompagner un programme de recherches sur « l’osirianisation » de la religion de l’Égypte antique. L’avénement de la personnalité d’Osiris au rang de dieu majeur au sein de tous les temples égyptiens — et non plus seulement dans ses sanctuaires traditionnels ou dans le domaine funéraire — est un des phénomènes les plus marquants de l’histoire de la religion égyptienne au Ier millénaire av. J.-C. et a des répercussions ensuite sur les religions des civilisations méditerranéennes dans leur ensemble. Ce carnet rend compte en premier lieu des résultats d’un programme archéologique et épigraphique concernant le développement du culte d’Osiris à Karnak, site qui, par la multiplicité des témoignages disponibles et la possibilité de leur analyse diachronique, offre un cadre de référence fondamental. Le programme s’appuyant également sur une approche géographique globale du développement des cultes osiriens au Ier millénaire av. J.-C., le carnet veut offrir un portail d’accès raisonné à la documentation disponible (bibliographie des sites « osiriens », bases de données, collections).

Journée d’étude : Sixième journée « Égypte gréco-romaine », Lille, Université Lille 3, 25 mars 2011

Source : http://halma-ipel.recherche.univ-lille3.fr/

Sixième Journée Egypte gréco-romaine (organisée par G. Widmer, D. Devauchelle, M. Broze et R. Preys).

Conférences de C. De Visscher, A. Nespoulos Phalippou, N. Villars, Th. Gamelin, R. Preys, D. Devauchelle, L. Coulon (« L’Osireion de Karnak, les Osiris thébains et leurs théologie à l’époque ptolémaïque »)

Colloque : Liturgical Papyri in Ptolemaic and Roman Egypt, New York, 6 mai 2011

Source : Forum « Agade » / Jacco Dieleman <dieleman@humnet.ucla.edu>:
===================================

Colloquium: Liturgical Papyri in Ptolemaic and Roman Egypt

Friday, May 6, 2011, 10:15am – 6pm
Location: Seminar Room, 2nd floor
Institute for the Study of the Ancient World, NYU
15 East 84th Street New York, NY
Organizer: Jacco Dieleman, UCLA/ISAW
For reservations, please contact isaw@nyu.edu

This one-day colloquium investigates the nature and function of
Egyptian liturgical papyri of Ptolemaic and Roman date. In this
period, certain individuals were buried with one or several papyrus
scrolls containing a selection of temple liturgies. Although
originally conceived for use in the cult of Osiris, these liturgies
had been adopted and adapted for private funerary use. Whereas several
liturgies have been published individually in synoptic text editions,
the manuscripts themselves have never been studied as a group. In
fact, the most important and extensive manuscripts remain unpublished.
An important, innovative aspect of late dynastic Egyptian funerary
culture thus remains unexamined. By bringing together an international
group of scholars who are currently preparing text editions of these
manuscripts, we hope to gain insight in the principles governing the
selection and sequencing of the liturgies on the various manuscripts.
The colloquium will thus not only shine light on a large yet often
neglected text corpus, but also provide an opportunity to explore the
intersection of Egyptian temple cult and private funerary practices in
the period from the fourth century BCE to the first century CE. It
extends an invitation to reflect on the conditions and motivations
that sparked a shift in the types and number of texts deposited with
the deceased in the tomb in Ptolemaic and Roman Egypt.

Program:

10:15               coffee in Oak Room
10:30               welcome address, Jacco Dieleman

10:45               Frank Feder (Altägyptisches Wörterbuch/University
of Münster): Egyptian liturgical papyri or “Mortuary Liturgies” in the Papyri of the Ptolemaic and Roman Period

11:30               Martin Bommas (University of Birmingham): Sequencing the Osirian ritual: How mortuary liturgies were adapted to their use in temples

12:15               lunch

2:00                 Katya Barbash (Brooklyn Museum): The Mortuary Papyrus of Padikakem, Walters Art Museum 551

2:45                 Sandrine Vuilleumier: The Papyrus Princeton Pharaonic Roll 10

3:30                 tea in Oak Room

3:45                 Burkhard Backes (University of Tübingen):
Sequences of texts and rites in Papyrus Schmitt (pBerlin 3057): questions and some answers

4:30                 Jacco Dieleman (ISAW / UCLA)
Mortuary Ritual in the Artemis Liturgical Papyrus (P. Louvre N 3135 + P. Vienna ÄS 3871)

5:15                 closing remarks

For further information about the colloquium including the full
program and abstracts, please visit the ISAW website at
http://www.nyu.edu/isaw/events/colloquium-2011-05-06.htm.

Publication : Nouvelles données sur la restauration des temples d’Abydos à la XXVIe et à la XXXe dynastie

Nouvelle parution (mars 2011)

David Klotz, « Two Studies on the Late Period Temples at Abydos », BIFAO 110, 2010, p. 127-163

Résumé (auteur)

« Peu de vestiges demeurent de la ville d’Abydos datant de la Troisième Période intermédiaire et de la Basse Époque (vers 1000-300 av. J.-C.). Au début du xxe siècle, Petrie découvrit les maigres traces d’un temple datant d’Amasis et les fouilles récentes menées par l’université de New York ont mis au jour un nouveau temple érigé par Nectanébo Ier et Nectanébo II. Rien à ce jour n’était connu de l’époque de la domination perse et le temple d’Amasis semblait, depuis, avoir disparu.

Il est possible désormais de combler les lacunes relatives à cet obscur chapitre de l’histoire d’Abydos. À Sohag d’une part, l’église de saint Chenouté dans le monastère Blanc (vers 450 ap. J.-C.) contient des remplois de monuments datant de l’époque pharaonique et de la période gréco-romaine. Le « projet de documentation de l’église du monastère Blanc de l’université de Yale » (2007-2009) a recensé plus de vingt blocs de granit datant du règne d’Amasis qui, d’après leur décor, proviennent du temple d’Amasis à Abydos. D’autre part, une inscription autobiographique gravée sur une statue conservée au Metropolitan Museum of Art de New York (MMA 1996.91) appartenant à un général de la XXXe dynastie narre comment le dédicant a défendu l’Égypte contre les armées de l’envahisseur perse et a entrepris d’importants travaux de restauration à la suite des dégâts subis de leur fait à Abydos.

Les témoignages archéologiques et épigraphiques suggèrent donc que les temples ont été endommagés et pillés durant la domination perse en Égypte. Les destructions dues aux Perses dont les sources se font l’écho passent souvent pour être de pures inventions au service de la propagande des Ptolémées désireux de légitimer leur pouvoir. Le cas d’Abydos nous invite à reconsidérer certaines idées reçues quant à la politique religieuse des Grands Rois. »

Aller sur le site de l’éditeur

Publication : Approches croisées de l’évolution des cultes osiriens au Ier millénaire av. J.-C.

Couverture de L. Coulon (éd.), Le culte d'Osiris au Ier millénaire

Nouvelle parution (janvier 2011)

Laurent Coulon (éd.)
Le culte d’Osiris au Iᵉʳ millénaire av. J.-C. Découvertes et travaux récents.

Actes de la table ronde internationale tenue à Lyon, Maison de l’Orient et de la Méditerranée (université Lumière-Lyon 2), les 8 et 9 juillet 2005.

Résumé :

L’une des mutations les plus importantes de la religion égyptienne au Ier millénaire av. J.-C. est la montée en puissance du culte d’Osiris au sein des sanctuaires divins. La dévotion pour le dieu des morts n’est plus alors cantonnée au domaine funéraire ou à ses métropoles traditionnelles, et Osiris s’affirme comme le parangon du souverain auquel chaque pharaon veut s’identifier, tout en recueillant également les aspirations «populaires» à une religion de salut. Cet essor à la fois théologique, politique et populaire du culte osirien, qui rayonnera ensuite dans l’ensemble du monde méditerranéen, est un phénomène d’échelle nationale mais qui se décline dans les provinces d’Égypte en autant de variantes régionales s’enracinant dans le substrat des traditions locales.

Le but du colloque qui s’est tenu à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée de Lyon les 8 et 9 juillet 2005 était de mettre en évidence la diversité aussi bien que les traits communs des manifestations du culte d’Osiris à travers les différents sites d’Égypte au Iᵉʳ millénaire av. J.-C. Les contributions réunies ici présentent à la fois des découvertes archéologiques récentes, notamment à Héracléion, Karnak ou Oxyrhynchos, qui ont contribué à une meilleure compréhension des rites osiriens de Khoïak, mais aussi un aperçu de nouvelles données épigraphiques, papyrologiques, prosopographiques, architecturales, qui permettent d’ouvrir une réflexion théologique et historique sur le développement de ces croyances osiriennes.

Sommaire :

Avant-propos

Préface par Laure Pantalacci

Introduction

Laurent Coulon –  Le culte osirien au Iᵉʳ millénaire av. J.-C. Une mise en perspective(s)

Le culte d’Osiris « dans l’idéal »

Joachim Friedrich Quack – Les normes pour le culte d’Osiris. Les indications du Manuel du Temple sur les lieux et les prêtres osiriens

Formes osiriennes à Alexandrie, en Basse égypte et au Fayoum

Jean Yoyotte† – Osiris dans la région d’Alexandrie

Christine Favard-Meeks, Dimitri Meeks – Les corps osiriens : du Papyrus du Delta au temple de Behbeit

Didier Devauchelle – Osiris, Apis, Sarapis et les autres. Remarques sur les Osiris memphites au Ier millénaire av. J.-C.

Ghislaine Widmer – La stèle de Paêsis (Louvre E 25983) et quelques formes d’Osiris dans le Fayoum aux époques ptolémaïque et romaine

Temples et théologies osiriennes à Karnak

Olivier Perdu – La chapelle « osirienne » J de Karnak : sa moitié occidentale et la situation à Thèbes à la fin du règne d’Osorkon II

Laurent Coulon, Aurélia Masson – Osiris Naref à Karnak

Claude Traunecker – La chapelle d’Osiris « seigneur de l’éternité-neheh » à Karnak

Françoise Labrique – Les ancrages locaux d’Osiris selon les inscriptions du propylône de Khonsou à Karnak

Berceaux et tombeaux d’Osiris : archéologie et architecture

Emmanuel Laroze – Osiris et le temple d’Opet. Apports de l’étude architecturale

François Leclère – Le quartier de l’Osireion de Karnak. Analyse du contexte topographique

Hassan Ibrahim Amer – Les catacombes osiriennes d’Oxyrhynchos

Indices

Résumés en français / English summaries

Site de l’éditeur